Antiquité

La région de Bologne est habitée depuis au moins le IXe siècle avant J.-C., ses implantations ont été identifiées comme la culture de Villanova, dont on retrouve les traces dans une partie de l’Italie, avec en particulier leurs caractéristiques nécropoles à urnes.
Au cours des VII-VIe siècle, les fouilles nous ont donné la preuve d’une ouverture culturelle vers l’Etrurie voisine, la population elle même change de caractéristique ethnique, passant des ombriens aux étrusques. Ces derniers baptisèrent la ville Felsina.

Pendant les V et IVe siècle avant J-C, les Gaulois descendirent dans la péninsule italienne et les Étrusques ont progressivement décliné. Puis les romains s’approprièrent la région au début du IIe siècle avant notre ère, fondant la colonie de Bononia en – 189.
Sous les romains, sa population a atteint environ 10 000 habitants.

A la chute de l’Empire, elle passa sous le contrôle du royaume d’Odoacre vers la fin du Ve siècle, puis sous celui de Théodoric le Grand, sous Byzance et finalement sous les Lombards à partir de 727. A cette époque, la cité est essentiellement un centre militaire. En 774, la ville céda devant Charlemagne qui la donna au pape Adrien Ier.

Moyen-Âge

representation-medievale-bologne

Représentation imaginée de la Bologne du XIIe siècle (1917)

Bologne se repeupla au Xe siècle, et elle s’émancipa à la mort de Mathilde de Canossa en 1115, obtenant des concessions juridiques et économiques de la part de l’empereur Henri V.
La ville a participé au sein de la Ligue Lombarde à la lutte contre l’empereur germanique Frédéric Barberousse. Elle se développa considérablement, voyant la construction des « maisons-tours », et devenant un centre de commerce important grâce aux canaux qui permettent le transit de grandes quantités de marchandises. Ce vaste et complexe réseau de canaux a aussi fournit l’énergie qui participa au développement de son industrie textile, la plus importante de la péninsule italienne.
A la fin du XIIIe siècle, Bologne comptait environ 50.000 habitants et n’était pas loin d’être la cinquième ville d’Europe par sa population (après Cordoue, Paris, Venise et Florence), au même niveau que Milan.

On attribue à Bologne la fondation de la « première université » occidentale, en 1088.

Au XIIIe siècle, Bologne a été impliqué dans les luttes entre guelfes et gibelins, avec un succès mitigé. En 1249, les Bolonais ont réussi à capturer le roi de Sardaigne Enzo, fils de l’empreur romain germanique Frédéric II, retenu prisonnier jusqu’à sa mort en 1272.
Mais les troupes gibelines réussirent à mettre en déroute les Bolonais à la rivière Senio.

En 1256, Bologne promulgua la «loi du paradis », supprimant le servage féodal et émancipant les esclaves.

Renaissance

Bologne fut écrasée lors de la bataille de Zappolino par Modène en 1325. Elle fut dirigée par Taddeo Pepoli de 1337 à 1347, tomba aux mains des Visconti, avant de revenir dans l’orbite papale avec le cardinal Albornoz en 1360.
Le pouvoir fut instable quelque temps, passant des républicains au Pape ou aux Visconti.
Les familles bolonaises luttèrent entre elles pour contrôler la ville. La famille Bentivoglio dirigea la ville de 1445 à 1506. Ce fut une période florissante où la Renaissance s’est épanouit.

En 1506, les troupes papales de Jules II assiègent et pillent la ville.
Depuis cette date, et ce jusqu’au XVIIIe siècle, Bologne fit partie des états papaux.
La ville continua à prospérer, bien qu’elle a subit une peste à la fin du XVIe siècle.
On voit par exemple en 1564 la construction de la Piazza Nettuno et du Palazzo dei Banchi, de beaucoup d’églises et l’émergence d’une école artistique bononaise.

Époque moderne

En 1796, avec l’arrivée des troupes françaises de Napoléon, Bologne est intégrée à la république Cispadane (intégrant par la suite les éphémères républiques cisalpine et italiennes). A la chute de l’empire, elle rejoint les états pontificaux.
En 1860, elle rejoint le royaume d’Italie.

Informations

 

Bologne

Émilie-Romagne

  • BologneBologne
    Bologne est une commune d’environ 375.000 habitants, chef-lieu de la région d‘Émilie-Romagne. C’est une très ...
  • RavenneRavenne
    Ravenne est une ville de l’Émilie-Romagne d’environ 159 000 habitants (2017). C’est la capitale historique ...
  • ParmeParme
    Parme n’est pas seulement la ville du parmesan et de son appétissant jambon, avec un ...
  • FerrareFerrare
    Ferrare resta sous la domination de la famille d’Este jusqu’à la fin du XVIe siècle. ...
  • ModèneModène
    Modène, qui compte de nos jours près de 185 700 habitants, fut depuis 1598 et ...
  • Castell’ArquatoCastell'Arquato
    Castell’Arquato est un charmant bourg d’Émilie-Romagne situé sur les contreforts du Val d’Arda, dans la ...
  • FidenzaFidenza
    Petite ville de la plaine du Pô, Fidenza est habitée par près de 25 600 ...
  • PlaisancePlaisance
    Plaisance est romaine depuis le IIIe siècle avant J.-C. (en italien Piacenza). Vivent près de ...
  • RiminiRimini
    Rimini se trouve en Romagne, elle compte environ 145 000 habitants.C’est une station balnéaire de ...
  • San LeoSan Leo
    Perché sur son promontoire rocheux, San Leo et sa puissante forteresse tiennent en respect les ...