San Domenico, BolognaLa Basilique Saint Dominique est l’une des plus importantes églises de Bologne, et le siège de l’Ordre Dominican.
Dans l’église, l’Arche de Saint-Dominique fut édifié avec les contributions de nombreux artistes comme Nicola Pisano et ses élèves, Niccolo dell’Arca, Michel-Ange, Alfonso Lombardi et Jean-Baptiste Boudard. Les restes de saint Dominique, fondateur de l’Ordre religieux des Frères Prêcheurs, y sont conservés.

Historique

Le 22 Décembre 1216, le pape Honorius III approuve la règle de l’ordre fondé par Dominique de Guzman, qui envoya des moines dans les grands centres européens, dont surtout Bologne et Paris.

En 1219, Dominique s’installa dans le monastère de San Nicolò (l’actuel endroit de la basilique dominicaine), il présida en 1220-1221 les deux premiers chapitres généraux visant à définir les éléments clés de l’ordre.
Le 6 août 1221, il y mourut et fut enterré derrière l’autel de Saint-Nicolas.

A partir de 1228 l’église fut agrandie par la démolition de l’abside et l’expansion de la nef actuelle. La nouvelle basilique fut presque achevé en 1240 avec la construction d’une façade romane épurée. Elle est devenue le prototype des églises dominicaines dans de nombreux lieux à travers le monde. L’église a été consacrée par le pape Innocent IV en 1251, exhibant pour l’occasion le célèbre crucifix de Giunta Pisano (1250).

En 1267 les restes de Dominique ont été placés dans un monument décoré par Nicola Pisano et ses élèves.

L’église a encore été élargi et rénové aux XIVe et XVIIIe siècles, avec des chapelles, un clocher, et a accumulé une importante collection d’œuvres d’art d’artistes comme Niccolo dell’Arca, Michel-Ange, Filippino Lippi, Guido Reni, Ludovico Carracci et Le Guercin.

L’aspect baroque actuel date des travaux de Carlo Francesco Dotti en 1728-1732.

Piazza San Domenico et façade

piazza san domenico, bolognaLa Piazza San Domenico est pavée de pierres de rivière, semblables à celles de la Piazza San Stefano, d’usage au Moyen Age.
A l’arrière de la place une colonne de pierre et de bronze fut élevée par Guido Reni (la Madonna del Rosario, 1632), qui commémore la fin de la peste, tandis que sur l’avant de la place se dresse une colonne avec la statue de Saint Dominique.

Se trouvent aussi des caractéristiques tombes des glossatore Rolandino de’ Passeggeri (1305) et d’Egidio Foscherari (1289).

Achevé en 1240, elle est entièrement faite de briques comme le voulait l’ordre mendiant pauvre
Le porche a été monté dans un style roman par l’architecte Raffaele Faccioli en 1910. La mosaïque de la lunette du portique représente saint Dominique bénissant la ville de Bologne.

Intérieur de l’église

L’église possède trois nefs. L’originale du XIIIe siècle était composée de deux parties : l’arrière, à l’extérieur dédiée aux fidèles et l’avant (vers l’abside) réservé aux moines.
Elles étaient séparées par une cloison qui avait accueilli le crucifix de Giunta Pisano.

Plus tard des chapelles ont été ajoutées et le clocher gothique date de 1313.
Au XVIIe, suivant les prescriptions du Conseil de Trente, la séparation qui divisait les deux parties de l’église a été retirée.

Des modifications importantes et des restaurations ont été effectuées par Carlo Francesco Dotti, parrainé par Benoît XIII entre 1728 et 1732, afin d’élargir l’intérieur.

 

Chapelle Saint-Dominique

chapelle saint dominique, bologneElle contient la précieuse Arche de saint Dominique dans laquelle se trouvent les restes du saint. Elle fut construite dans un style baroque au début du XVIIe siècle par l’architecte Floriano Ambrosini, qui a remplacé l’ancienne chapelle du XIIIe siècle.

Les quatre tableaux de 1613-1615 appuyés contre la paroi latérale représentent les miracles accomplis par saint Dominique : le miracle du livre qui résiste au feu, qui a eu lieu dans le Sud de la France, et le miracle de l’enfant ressuscité, qui eu lieu à Rome. Les deux suivantes représentent le miracle de la résurrection de Napoleone Orsini, à Rome, et le miracle de la résurrection de pèlerins noyés, qui a eu lieu dans le Sud de la France.

La fresque de la Gloire de Saint Dominique au sommet est de Guido Reni (1613-1615).

Les sept statues placées dans des niches du fond sont de Giovanni Todeschi (1617-1631), trois représentent les vertus théologales (Foi, Espérance et Charité) et les 4 vertus cardinales (Tempérance, Force, Justice, Prudence).

L’Arche de Saint-Dominique

arca di san domenico, bolognaLe premier noyau de l’Arche a été construit en 1267 par Nicola Pisano et ses élèves, qui ont décoré le sarcophage de marbres illustrant les principaux événements de la vie du Saint.
Plus tard, Nicolas de Bari (ou le « Pugliese »), fit la décoration de la corniche (1469 -1473) ; le jeune Michel-Ange contribua a de petites statues (Saint-Pétrone, Saint Proculus et l’ange (1494)) ; Alfonso Lombardi fit le panneau central sous le sarcophage représentant l’Adoration des Mages et les panneaux latéraux avec des scènes de la vie du saint (1532) ; Jean-Baptiste Boudard.

Au sommet, Dieu le Père soutient le monde, la main gauche sur le cœur. Plus bas, se trouvent les symboles de la création : les guirlandes de fruits signifient la terre, les deux bambins se rapportent au ciel et les huit dauphins à la mer. Plus bas, le mystère de la Rédemption. Jésus Christ est représenté entre deux anges. Au même niveau, se trouvent les quatre évangélistes (Matthieu, Marc, Luc et Jean). Dessous, se trouvent huit statues des protecteurs de Bologne (saint François, saint Pétrone, saint Dominique et saint Florian, puis saint Agricola, Saint-Jean-Baptiste, Saint Proculus et Saint Vital).

Derrière l’arche est conservé le précieux reliquaire du XIVe de Jacopo da Bologna Roseto (1383) contenant la tête de Saint Dominique.

Cloitre

Carte

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Informations

Bologne

Émilie-Romagne

  • BologneBologne
    Bologne est une commune d’environ 375.000 habitants, chef-lieu de la région d‘Émilie-Romagne. C’est une très ...
  • RavenneRavenne
    Ravenne est une ville de l’Émilie-Romagne d’environ 159 000 habitants (2017). C’est la capitale historique ...
  • ParmeParme
    Parme n’est pas seulement la ville du parmesan et de son appétissant jambon, avec un ...
  • FerrareFerrare
    Ferrare resta sous la domination de la famille d’Este jusqu’à la fin du XVIe siècle. ...
  • ModèneModène
    Modène, qui compte de nos jours près de 185 700 habitants, fut depuis 1598 et ...
  • Castell’ArquatoCastell'Arquato
    Castell’Arquato est un charmant bourg d’Émilie-Romagne situé sur les contreforts du Val d’Arda, dans la ...
  • FidenzaFidenza
    Petite ville de la plaine du Pô, Fidenza est habitée par près de 25 600 ...
  • PlaisancePlaisance
    Plaisance est romaine depuis le IIIe siècle avant J.-C. (en italien Piacenza). Vivent près de ...
  • RiminiRimini
    Rimini se trouve en Romagne, elle compte environ 145 000 habitants.C’est une station balnéaire de ...
  • San LeoSan Leo
    Perché sur son promontoire rocheux, San Leo et sa puissante forteresse tiennent en respect les ...