Voir plus bas la carte interactive de Milan avec les principaux sites de la ville.

1. Place du Dôme

Piazza del Duomo, MilanoLa piazza del Duomo est depuis sept siècles le cœur de Milan, dont les dimensions permettent d’accueillir événements et rassemblements. C’est souvent le point de départ d’une visite de Milan, où se dresse le dôme, la majestueuse cathédrale gothique, mais aussi le Palais Royal du XVIIIe, la Galerie Vittorio Emmanuele II, les palais de l’Arengario et Carminati, et au centre la statue équestre de Victor-Emmanuel II.

2. Dôme de Milan

Cathédrale de MilanLe magnifique dôme gothique de Milan, la cathédrale, est l’édifice emblématique de la Ville. Elle a été bâtie sur plus de cinq siècles, commencée en 1386, dont la façade gotico-baroque sculptée dans du marbre blanc ne fut terminée qu’en 1813, après le couronnement de Napoléon comme Roi d’Italie en 1805.
C’est la troisième plus vaste cathédrale chrétienne au monde, longue de 157 mètres, et dont la flèche atteint 108 mètres de hauteur. Elle est hérissée de 136 flèches et ornée de près de 2.000 statues en marbre, mêlant les styles de différentes époques, nordiques et lombards.
L’intérieur est immense, avec cinq nefs illuminées par des vitraux dont les plus anciens remontent au XVe siècle, nu foisonnement d’œuvres d’art entre les 52 colonnes, dont le crucifix de Léonard de Vinci.
Il ne faut pas hésiter à monter sur la terrasse (bien que l’accès soit payant et la file d’attente parfois longue), avec sa vue magnifique sur la ville entre les grandes flèches (lire aussi l’article : Dôme de Milan).

3. Galerie Victor-Emmanuel II

Galleria Vittorio Emanuele IIReliant avec ses vastes arcades la Piazza Duomo à la Piazza della Scala, cette magnifique galerie marchande est un autre lieu emblématique de Milan. Elle fut dessinée par Giuseppe Mengoni en 1865. Malgré la mort tragique de ce dernier qui chuta d’un échafaudage, elle fut inaugurée en 1877 par le Roi d’Italie Victor Emmanuel II.
De style néoclassique, en forme de croix, elle est couverte de verrières avec au centre une grande coupole qui s’élève à 47 mètres du sol. Sur les murs de l’octogone central, des peintures représentent les quatre continents, et les signes du zodiaque décorent le sol.
Une galerie « jumelle » fut construite à Naples, la Galerie Umberto I.
Surnommée le « Salon de Milan », c’est un des cœurs de la vie sociale bourgeoise milanaise, abritant boutiques, cafés et restaurants luxueux (lire aussi l’article : Galerie Vittorio-Emmanuele II).

4. Château des Sforza

Castello Sforzesco, MilanoLocalisée dans le centre ville, à proximité du beau parc Sempione, la puissante forteresse milanaise est un des plus grands châteaux d’Europe, construit au XVe siècle par le duc de Milan Francesco Sforza, à la place d’un plus ancien édifice. D’abord employé à un usage défensif, il devint la résidence des ducs de Milan, étant embelli à l’occasion par de nombreux artistes tel que Léonard de Vinci qui y installa son atelier, ou Bramante. Il prit par la suite le rôle de citadelle militaire, généralement contrôlée par des puissances étrangères, dont autrichiens, français, ou espagnols.
Alors que l’aspect extérieur est massif et imposant, l’intérieur accorde des cours gracieuses avec des salons élégants.
En outre le château abrite de nos jours plusieurs musées municipaux : art ancien, art décoratif, musique, numismatique, préhistoire, Égypte, archéologie (deux sections du musée d’archéologie). Parmi les chefs d’œuvres qui y sont conservés : la Pietà Rondanini de Michel-Ange, les fresques de Léonard de Vinci, les tapisseries du Bramantino, etc (lire aussi l’article : Château des Sforza).

5. La Cène, église Santa Maria delle Grazie

Ultima cena, MilanoL’église, la basilique et le sanctuaire de Santa Maria delle Grazie, appartenant à l’Ordre dominicain, sont classés au patrimoine mondial par l’Unesco. C’est en 1463 que le duc de Milan Francesco Sforza ordonna la construction d’un couvent dominicain à l’endroit où s’élevait une petite chapelle. L’architecture de l’église et du cloître est caractéristique de la Renaissance.
Les lieux sont célèbres pour la Cène de Léonard de Vinci, conservée dans le réfectoire du couvent (accessible via le musée du Cénacle Vinciano. Il faut réserver longtemps à l’avance), réalisée entre 1494 et 1498, et considérée comme une des œuvres majeurs de l’artiste. En raison de ses grandes dimensions de 8,80 par 4,60 mètres, le maître employa une technique originale, qui malheureusement causa sa rapide dégradation. Elle ne fut récupérée que partiellement après de fastidieuses restaurations.
Elle représente la Dernière Cène, où Jésus annonça qu’il serait trahit par un des apôtres, avec Jésus au centre, entre les apôtres qui manifestent diverses réactions à ces propos (lire aussi l’article : La Cène et Santa Maria delle Grazie).

6. Scala de Milan

Scala de MilanSéparé de la Piazza Duomo par la galerie Vittorio-Emmanuele II, le théâtre de la Scala de Milan, plus simplement désigné comme la Scala, est un des plus célèbres théâtres au monde, dit « le temple de l’opéra ». Sa renommée est non seulement due à sa beauté architecturale intérieure, mais aussi aux grands artistes qui s’y produisirent, tels que Verdi, Puccini, Bellini et Rossini.
Il fut construit entre 1776 et 1778, à la place de l’ancienne église gothique Santa Maria della Scala. Sur l’élégante place homonyme se dresse une statue représentant Léonard de Vinci.
Le théâtre accueille de nos jours d’importants événements culturels, opéras, ballets et concerts de musique classique. Bien que la façade soit austère, l’intérieur somptueux mérite au moins la visite, au mieux l’assistance à une représentation.
A proximité, le musée théâtral de la Scala conserve une collection de peintures, d’instruments et d’objets liés à l’Opéra lyrique (lire aussi l’article : La Scala de Milan).

7. Basilique Saint-Ambroise

Basilique Saint-Ambroise de MilanLa basilique Saint Ambroise (Sant’Ambrogio en italien) est le deuxième plus important édifice religieux de la ville, dédié à l’évêque de Milan qui y officia entre 374 et 397, et qui fit construire ici une première basilique entre 379 et 386.
Elle fut reconstruite à la fin du XIe siècle, et influença grandement l’architecture lombarde romane. Les deux tours sont d’époques différentes, et l’édifice qui fut en partie modifié au cours du temps, est d’une grande valeur et une des plus anciennes églises de la ville. Elle se distingue notamment avec un quadriportique et ses chapiteaux, d’anciennes belles mosaïques, un chancel du IXe siècle avec son autel doré, ou une crypte conservant les tombes des saints Ambroise, Gervais et Protais (lire aussi l’article : Basilique Saint-Ambroise).

8. Piazza dei mercanti

Piazza MercantiLa charmante Piazza Mercanti (Place des Marchands en français) est un vestige de l’époque médiévale de Milan, située entre la Piazza Duomo et la Piazza Cordusio.
Elle fut aménagée au XIIIe siècle avec l’édification du Broletto (devenu le palais de la Ragione), puis plus tard avec d’autres palais comme la Loggia deglo Osii (XIVe), la Casa Panigarola (XVe), le Palazzo delle Scuole Palatine (XVIIe), ou le Palazzo dei Giureconsulti (XVIe) actuellement situé dans la Via Mercanti.
S
es arcades étaient surnommées la galerie des murmures (« galleria dei sussurri » en italien), car en raison de la forme des voûtes, la voix pouvait atteindre le côté opposé de la place. La tradition prétend que espions, marchands ou amants discrets communiquaient ainsi sans se faire voir ensemble.
Au centre de la place il y a un puits du XVIe siècle surmonté de deux colonnes du XVIIIe siècle.
Une partie de cette place se retrouve de nos jours le long de la Via Mercanti.

9. Musée des sciences et techniques Léonard de Vinci

homme-de-vitruve-milanLéonard de Vinci résida à Milan et marqua la ville. Un musée lui est dédié, le Museo Nazionale della Scienza e della Tecnica Leonardo da Vinci, installé dans un ancien monastère remontant au XVIe siècle.
Y sont exposées une trentaine de maquettes d’objets imaginés par l’ingénieux Léonard, comme des machines militaires ou des instruments de multiples fonctions.
Ce musée est très vaste, conservant de nombreuses collections dédiées aux sciences et techniques, dont l’aviation, la navigation, le ferroviaire, les télécommunications, la conquête spatiale ou l’automobile.

10. Pinacothèque de Brera

caravage-souper-a-emmausHébergée dans un palais baroque occupant un ancien monastère, la pinacothèque de Brera conserve une des plus importantes collections d’art d’Italie, avec de nombreux chef d’œuvres d’artistes comme Raphaël (Mariage de la Vierge), le Caravage (la Cène à Emmaüs), Mantegna (le Christ Mort), Bellini, Canaletto, Piero della Francesca (Retable Brera), Rubens, et bien d’autres, comme par exemple le Baiser de Hayez. La collection s’étend du moyen-âge jusqu’au XXe siècle, en passant par les écoles lombardes, vénitiennes, bolonaises, l’art flamand, jusqu’aux artistes du siècle dernier comme Braque, Picasso, de Chirico ou Modigliani.
Fondée en 1776 dans un ancien collège jésuite, son rôle était initialement destiné à la formation des étudiants de l’Académie des Beaux-Arts. Lorsque Napoléon proclama Milan capitale de son Royaume italien, il y déplaça des œuvres saisies aux églises et à la noblesse. D’ailleurs une statue de l’empereur réalisée par Antonio Canova se dresse dans la cour (en fait une copie en bronze de l’original en marbre).

11. Quartier des Navigli

Ce quartier agréable de Milan, se situe à deux kilomètres du Dôme, en dehors du centre-ville parfois suffocant.
Les navigli sont les anciens canaux qui furent construit à partir du XIIe siècle, à l’origine pour relier la ville aux rivières du Tessin et de l’Adda et irriguer les environs, pour ensuite rejoindre le Pô et les grands lacs, permettant à Milan de se doter d’un port fluvial et faciliter le commerce.
Le canal du Tessin (Naviglio Grande) relia Milan au début du XIIIe siècle. Léonard de Vinci acheva le Naviglio relié à l’Adda et au lac de Côme au XVe siècle (Naviglio Martesana), avec un ingénieux système d’écluses, et au début du XIXe siècle Napoléon fit achever le Naviglio Pavese rejoignant le Pô par Pavie.
Ces canaux ont en partie été abandonnés aux XIXe et XXe siècles, le chemin de fer et la route se substituant au transport fluvial. Ils furent même pollués et enterrés, avant d’être revalorisés au cours de ces dernières décennies, attirant la bourgeoisie et devenant des lieux populaires et animés, avec ses bars, restaurants, artisans, pistes cyclables, et locaux nocturnes.
Une brocante se tient le long du Naviglio Grande le dernier dimanche du mois.

12. Église de Saint Maurice au Monastère Majeur

san-maurizio-al-monastero-maggioreUne des églises les plus remarquables de Milan est assurément Saint-Maurice du Monastère Majeur (San Maurizio al Monastero Maggiore en italien), surnommée la « chapelle Sixtine » de Milan. Derrière une façade austère, l’intérieur est une explosion de superbes fresques qui couvrent toute la structure. Elles datent essentiellement du XVIe siècle, réalisées par des maîtres de la peinture lombarde.
Le monastère dont elle dépendait, en partie démoli en 1799, était animé depuis le XIe siècle par les bénédictines. Le cloître est inclus au sein du musée archéologique.


 

Autres sites à découvrir à Milan

13. Parc Sempione et l’arc de la Paix

Le parc Sempione est le plus vaste espace vert du centre de Milan, propice à la balade et à la détente, avec fontaines et statues, et des sites remarquables avec l’aquarium, la triennale (le musée consacré à l’architecture et à l’art italiens), le stade d’athlétisme de l’Arena Civica, la torre Branca, et l’arc de triomphe de l’Arco della Pace.
arco-della-pace-milanoL’Arc de la Paix fut érigé à partir de l’occupation napoléonienne en 1807, du côté nord du parc Sempione, à l’opposé du château. Il fut dédié à la réconciliation des grandes puissances en 1815 à la suite du congrès de Vienne qui réunit les états coalisés d’Europe qui vainquirent  Napoléon. Achevé en 1838, ce monument néoclassique haut de 25 mètres est surmonté d’un groupe en bronze représentant le sextige de la Paix et quatre victoires à cheval.
La Torre Branca fut construite en 1933 à l’occasion de la Ve triennale de Milan. On peut monter au sommet de cette tour métallique, à 108 mètres du sol, via un ascenseur et y jouir d’une très belle vue sur Milan, avec le château au premier plan, et derrière le Dôme.

14. Basilique San Lorenzo Maggiore

Basilique Saint-Laurent de MilanLa basilique Saint-Laurent Majeur est la plus ancienne basilique de Milan, bâtie au IVe siècle de notre ère, probablement sur le site d’un amphithéâtre romain, mais fut reconstruite aux XIIe et XVIe siècles.
Elle a préservé de nombreux vestiges antiques et paléochrétiens, dont des mosaïques du IVe siècle dans la chapelle de Sant’Aquilino et une ancienne crypte.
En face de l’édifice subsiste des colonnes d’un portique romain de l’ancienne basilique et se dresse une copie d’une statue de l’empereur Constantin (lire l’article Saint-Laurent de Milan).

15. Stade San Siro

Les Milanais connaissent leur stade de football comme la « Scala del calcio ». C’est en effet le temple où les deux glorieuses équipes de la ville, le Milan A.C. et l’Inter de Milan, affrontent leurs adversaires.
Depuis quelques années, un musée et un itinéraire de découverte est proposé à la visite (avec les vestiaires, galeries, terrain, tribunes, etc). Évidemment rien ne vaut le spectacle et l’ambiance extraordinaire d’un match à domicile du Milan A.C. ! L’équipe la plus populaire.

16. Quadrilatère de la Mode

Le quadrilatère de la mode est le quartier des boutiques de luxe de Milan, en plein centre ville. Il est connu dans le monde entier, avec ses célèbres enseignes de la mode, de la couture, du design, ou de la bijouterie (Prada, Gucci, Louis Vuitton, Ralph Lauren, Yves Saint-Laurent, Ferragamo, Dolce & Gabbana, Versace, Chanel, Moschino, etc). C’est un lieu réputé pour être la source des nouvelles modes, qui accueille notamment la Fashion Week de Milan.
Il se trouve dans les rues à l’intérieur du quadrilatère marqué par les Via Montenapoleone, Via Manzoni, Via della Spiga et le Corso Venezia.

17. Cimetière monumental de Milan

Ignoré de la plupart des touristes, ce vaste cimetière de plus de 25 hectares est pourtant d’une grande importance. Non seulement en raison des personnalités qui y ont trouvé leur dernière demeure terrestre, mais aussi grâce à ses richesses architecturales, avec des tombes et mausolées de formes originales, résultat de la volonté de distinction des riches familles milanaises, mêlant les styles roman, gothique, Art Nouveau, néoclassique, etc.

18. Autres musées et palais de Milan

Palais royal de Milan

Ancien siège du gouvernement milanais, le palais Royal, situé face à la cathédrale, est devenu un important espace culturel de la ville, où se tiennent des expositions temporaires tournant autour de l’art contemporain.
Son musée expose l’histoire du palais, de la ville et des milanais, au travers 4 périodes historiques : néoclassique, napoléonien, la Restauration et le Risorgimento (l’unification de l’Italie, importante période de l’histoire milanaise).

Musée du XXe siècle

Sur la Piazza Duomo, le palais de l’Arengario construit entre 1936 et 1956 accueille l’intéressant musée du XXe siècle, avec plus de 400 œuvres du siècle passé, à découvrir par un parcours chronologique. La visite débute par la salle dédiée au « Quatrième Etat » de G.P. De Volpedo, puis on passe par les mouvements Avant-garde, Futurisme, Abstrait, Pop Art, Art Pauvre, dont des œuvres d’artistes tels que Picasso, Kandinskij, de Chirico, Modigliani, Balla, Boccioni.

Musée d’archéologie

Hébergé dans les bâtiments de l’ancien couvent du monastère majeur de Saint-Maurice, le musée archéologique  compte des sections dédiées à l’archéologie locale, grecque, étrusque, romaine, du haut moyen-âge et de la région du Gandhara. Les section préhistorique et égyptienne sont hébergées au Château des Sforza.

G.A.M. (Villa Bonaparte)

La Galerie d’Art Moderne est hébergée dans le palais de la Villa Royale (ou Villa Bonaparte), face au jardin public municipal.

Musée d’histoire naturelle

Également à l’intérieur du jardin municipal, le Musée d’Histoire Naturelle conserve notamment des collections dédiées à la minéralogie et à la zoologie

19. Autres curiosités et sites

Le doigt (L.O.V.E.)

Au centre de la Piazza degli Affari de Milan, le doigt (« il dito »), est une statue originale en marbre, baptisée L.O.V.E (Libertà, Oddio, Vendetta, Eternità, soit en Français Liberté, Haine, Vengeance, Éternité), devant la bourse de Milan. Ce doigt d’honneur géant haut de 11 mètres est l’œuvre de Maurizio Cattelan, s’adressant manifestement aux institutions financières. L’œuvre devait être installée à l’origine pour quelques mois, mais y a élu domicile depuis son inauguration en septembre 2010.

Quartier chinois

La Via Paolo Sarpi traverse le quartier chinois de Milan, avec ses boutiques de produits importés et épiceries.

Place Gae Aulenti

Entre le centre historique et le quartier des affaires, cette place circulaire à l’allure futuriste est l’aboutissement de la rénovation du quartier, conçue par l’architecte argentin César Pelli, et inaugurée en décembre 2012. Depuis le centre-ville on peut la rejoindre via l’élégante rue piétonne du Corso Como.
Au centre s’élève un podium, œuvre circulaire à 6 mètres au-dessus du sol. Elle est entourée de tours « design », dont le plus haut gratte-ciel d’Italie, l’Unicredit Tower qui culmine à 231 mètres, au sommet de laquelle on peut accéder.
Un peu à l’écart, les originales bois verticaux (« Bosco Verticale »), sont deux tours végétalisées avec des milliers de plantes.
L’harmonie de la place est encore mieux mis en valeur au coucher du soleil par un système d’éclairage, des eaux et des effets sonores. Le soir, le quartier est aussi un des plus animés de la ville, où l’on trouve restaurants et discothèques.

Jardin public et Villa Royale

En bordure du centre historique, le jardin public Idro Montanelli est une des rares oasis de verdure et de fraîcheur de la ville, avec ses arbres, fontaines et pelouses, ainsi que des édifices comme le Palais Dugnani du XVIIe siècle, le Musée d’Histoire Naturelle hébergeant ses collections dédiées à la minéralogie et la zoologie, la Galerie d’Art Moderne (G.A.M.) hébergée dans le palais de la Villa Royale (ou Villa Bonaparte) de la fin du XVIIIe siècle.

Gare centrale

Stazione centraleLa grande gare centrale de Milan (Stazione Centrale) fut construite au début du XXe siècle, inaugurée en 1931, avec une architecture Art Nouveau et Art Déco, dont une belle charpente en acier de forme circulaire.

Abbaye de Clairvaux

A la périphérie de Milan, l’abbaye cistercienne de Clairvaux (Chiaravalle en italien) date du début du XIIe siècle. C’est un bel édifice, avec son grand clocher lanterne de la fin du XIIIe siècle (haut de 56 mètres), mêlant styles gothique français et roman lombard.
L’intérieur austère de l’église abbatiale conserve des portions des fresques originales. Le complexe compte plusieurs cloîtres, dont une partie de celui d’origine, le monastère, un moulin et la chapelle de San Bernardo.

San Bernardino alle Ossa

ossario-di-san-bernardinoCette église se distingue avec ses décorations macabres utilisant des os humains. Elle fut construite au XIIIe siècle près d’une salle qui conservait un ossuaire associé à un ancien hôpital.
De style baroque rococo, elle conserve des œuvres des XVIe-XVIIe, dont la chapelle-ossuaire.

 


Carte interactive

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Informations

Lombardie

  • A voir en LombardieA voir en Lombardie
    Milan Milan, la capitale lombarde, est le centre économique financier de l’Italie avec le siège ...
  • MilanMilan
    Principale ville économique et financière d’Italie, centre international de la mode et de l’élégance, Milan ...
  • Lac MajeurLac Majeur
    Le Lac Majeur se situe à cheval sur la limite occidentale de la Lombardie et ...
  • Lac de CômeLac de Côme
    Non seulement le lac de Côme est le lac le plus profond d’Italie, mais il ...
  • Lac de GardeLac de Garde
    Le Lac de Garde est le plus vaste lac d’Italie, situé entre Brescia à l’ouest ...
  • BergameBergame
    La ville haute de Bergame, la Città alta, est le plus beau centre médiéval de ...
  • BresciaBrescia
    Deuxième plus grande ville de Lombardie, Brescia ne jouit pas de la renommée qu’elle mériterait. ...
  • CrémoneCrémone
    Crémone est une ville lombarde de près de 71.000 habitants (en 2021), située dans la ...
  • CômeCôme
    Côme est avec Lecco la plus importante ville sur le lac de Côme, et la ...
  • PaviePavie
    Pavie est une jolie ville en bordure du Tessin à 40 km au sud de ...
  • SirmioneSirmione
    Sirmione est la plus emblématique des villes des rives du Lac de Garde, située sur ...
  • BellagioBellagio
    A la pointe des deux bras méridionaux du lac, Bellagio est un joli village entouré ...
  • Lac d’IseoLac d'Iseo
    Situé entre Bergame et Brescia, le petit lac d’Iseo est plein de caractère, jouissant de ...
  • Lac d’Idro et vallée SabbiaLac d'Idro et vallée Sabbia
    Séparé du lac de Garde par une montagne, perché à 400 mètres d’altitude, le beau ...

Milan